Paiement pour Services Environnementaux

Crédit photo : © Parc naturel régional Périgord-Limousin

2016-2020

PSE, de la valeur économique des services rendus par la nature

Tous les écosystèmes, des prairies aux forêts en passant par les zones humides, rendent des services à la société. Au-delà de la fourniture de bois et de ressources alimentaires, ils permettent de fournir de l’eau potable de qualité, protègent contre les crues ou l’érosion, régulent le climat, offrent des espaces de loisirs. Ce sont des services écosystémiques ! Lorsque des activités humaines fournissent indirectement de tels bienfaits à la collectivité, il est question de services environnementaux. C’est le cas, par exemple, de pratiques agricoles qui participent à la préservation de paysages ruraux ou au stockage du carbone dans le sol. Ces services possèdent une valeur économique mesurable. À l’opposé, leur dégradation a un coût social.

Qu’est-ce qu’un Paiement pour Services Environnementaux (PSE) ?

Les Paiements pour Services Environnementaux (PSE) sont un outil visant à reconnaître et à valoriser les bénéfices environnementaux créés par des pratiques respectueuses de l’environnement, en attribuant une rémunération aux acteurs (agriculteurs, exploitants forestiers, etc.) qui agissent pour restaurer ou préserver les services écosystémiques. C’est un outil contractuel, entre les fournisseurs des services et leurs bénéficiaires, basé sur le volontariat.

Des expérimentations dans les parcs du Massif central !

Au sein de l’Inter-Parcs du Massif central (IPAMAC), plusieurs parcs se sont engagés de 2018 à 2021 pour expérimenter collectivement la mise en œuvre de paiements pour services environnementaux. Cette expérimentation à l’échelle de plusieurs parcs du Massif central a permis de mieux connaitre ce nouvel outil, d’analyser son utilité et sa pertinence pour
répondre à des problématiques locales. Il permet aussi de doter les parcs d’outils méthodologiques et d’amorcer la mise en œuvre de plusieurs Paiements pour Services Environnementaux (PSE) visant à préserver, notamment, la ressource en eau.

Témoignages

Retrouvez ici les témoignages en vidéo de trois acteurs engagés dans le projet :

Témoignage vidéo Daniel Torgues

Daniel Torgues

Agriculteur et maire de Sainte-Croix-en-Jarez – PNR du Pilat

Alexandre Panel

Coordinateur du projet de préservation de l’impluvium d’Avène – PNR du Haut-Languedoc

Pascal Raffier

Vice-président du parc et maire de la Chapelle-Montbrandeix – PNR du Périgord Limousin